Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et acc�de au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Corona virus
L'agenda et les jeux concours sont momentanément suspendus ! Profitez de la quarantaine pour relire tous nos numéros, et de notre côté, on continue de vous pondre des news tous les jours. Prenez soin de vous !

5 séries à binge watcher au chaud Mardi 08 Novembre 2016

5 séries à binge watcher au chaud

Disons-le franchement, le mois de novembre n’est pas le plus sexy de l’année. Il fait nuit à 17 heures, il commence à faire trop froid pour boire des verres en terrasse, et la grippe rôde à chaque coin de rue. Pour ne pas dépérir une seule solution: binge watcher à tout va des séries. Mais quitte à y passer de longues soirées autant en prendre plein les yeux. Magma te livre sa sélection de séries pour survivre à l’hiver.

The Young Pope (saison 1)

Rien que le titre de cette série a de quoi en déconcerter plus d’un. Un Pape jeune, on semble se rapprocher de l’hérésie. Mais ajoutez à ça qu’il est réac’, qu’il se nourrit quasi-exclusivement de Cherry Coke Light et de cigarettes, et qu’il se dit « encore plus beau que Jesus-Christ »,  Paolo Sorrentino, le réalisateur tente carrément le diable. Pourtant, ce cocktail détonnant fonctionne divinement. Jude Law est impeccable dans la soutane d’un Pape froid et imprévisible, Diane Keaton incarne une soeur Mary (trop ?) fidèle et Silvio Orlando est parfaitement machiavélique. Devant tant d’Esprit on pardonne à cette série tous ses pêchés, même de parfois frôler le too much. 

Transparent (saison 3)

Douce-amère, telle est la saveur que laisse Transparent en bouche, et cette troisième saison ne devrait pas déroger à la règle. L’histoire est celle d’un homme nommé Mort (Jeffrey Tambor) qui décide de vivre sa vie de transgenre au grand jour. Deux saisons après l’annonce de cette décision, sa famille cherche toujours les ajustements nécessaires. « Quand un membre d’une famille entre en transition, tout le monde est en transition », résume parfaitement son ex-femme. Et entre sa fille aînée qui cherche un second souffle à sa sexualité, son fils qui tente d’oublier son passé de tombeur pour devenir un respectable père de famille, la cadette qui s’interroge sur son genre, on peut dire que la famille entière est en plein renouveau. Toujours aussi touchante, philosophique et drôle, cette série continue de jongler parfaitement avec nos émotions.

The Crown (saison 1)

En choisissant comme thème le règne d’Elisabeth II, Netflix nous a fait peur. C’était loin d’être gagné pour en faire une série qui allait nous faire abandonner nos potes le samedi soir. Et pourtant, le miracle a opéré ! Avec un budget royal de 100 millions de livres, la petite dernière de Netflix a tout pour devenir un joyau. Le soin du détail y est presque maniaque: réplique grandeur nature de Buckingham Palace, costumes fac-similés et soucis de l’histoire. L’intrigue pourrait ne laisser que peu de place au suspense, mais le tour de force du réalisateur (Peter Morgan) réside dans le fait qu’on se demande vraiment si la reine réussira à asseoir son règne…

Red Oaks (saison 2)

Rappelez-vous, il y a quelques mois Magma vous emmenait dans l’univers rétro de Red Oaks. Dans cette série on suivait le quotidien de David Myers, qui le temps d’un été, travaillait comme prof de tennis dans un country club très sélect. Pour cette deuxième saison, on retrouve notre protagoniste un an plus tard, au même poste et toujours plein de questions existentielles. Il se chuchote que l’histoire pourrait se délocaliser hors de Red Oaks. Quoi qu’il en soit, on ne refuse pas cette petite dose de soleil en plein hiver.

Les Grands (saison 1)

Retour au collège avec cette nouvelle série signée OCS. Une bande d’ados rentre en troisième, et cette année ce sont eux les grands. Centrée autour de la vie quotidienne de cette classe, la série dresse le portrait de jeunes assez ordinaires, entre deux âges ils sont à la recherche de responsabilité et de bêtises à faire. On pourrait croire à une sorte de Skins à la française mais loin des extrêmes de sa consoeur britannique, Les Grands restent ancré dans la réalité. Les acteurs sonnent justes, sont drôles et on se dit que dix épisodes de vingt minutes c’est vraiment trop court.





Derniers articles

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !
"