Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et acc�de au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Comment fonctionnent les compensations à la fac ? Lundi 20 Janvier 2020

Comment fonctionnent les compensations à la fac ?

Dans le cadre des partiels, un système de compensation existe pour équilibrer les bonnes et mauvaises notes. Toutefois, les règles de ce système ont changé récemment. Voici ce qu’il en est aujourd’hui.

Voilà de quoi faciliter grandement l’obtention de son diplôme. Dans le cadre des partiels à la fac, un système existe pour équilibrer les notes obtenues dans les différentes matières. Ainsi, si un étudiant en droit obtient un 8/20 en finances publiques et un 12/20 en droit civil, les deux notes se compensent pour permettre à l’étudiant d’obtenir un 10/20 suffisant pour valider ses partiels. À l’instar du bac et en prenant en compte les coefficients, il est donc possible de valider son semestre même en ayant obtenu des notes inférieures à la moyenne.

Toutefois, l’arrêté relatif au diplôme de licence du 30 juillet 2018 a apporté quelques changements. Désormais, la compensation entre semestres est limitée. Bien que les facultés puissent mettre en place le système de compensation qui leur semble adapté, l’arrêté pose un cadre général. Ainsi, la compensation doit s’effectuer « au sein de regroupements cohérents d’unités d’enseignement ». Autrement dit, seules les matières constituant un « bloc de connaissances et de compétences clairement identifiés » pourront se compenser.

Un mécanisme a également été mis en place pour les étudiants quittant une université avant d’avoir validé leur licence. Celui-ci permet de valider en « crédits européens » le parcours réalisé par l’étudiant, « notamment lorsqu’il fait le choix de se réorienter, d’effectuer une mobilité dans un autre établissement d’enseignement supérieur français ou étranger ou de suspendre de façon transitoire ses études ». Histoire de ne jamais se sentir bloqué pendant son cursus universitaire !

Derniers articles

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !
"