Fermer

La newsletter Magma

Votre dose de bonne humeur (contagieuse)
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Corona virus
L'agenda et les jeux concours sont momentanément suspendus ! Profitez de la quarantaine pour relire tous nos numéros, et de notre côté, on continue de vous pondre des news tous les jours. Prenez soin de vous !

Confinement : quels effets a-t-il sur la sexualité ? Lundi 30 Mars 2020

Confinement : quels effets a-t-il sur la sexualité ?

Alors que les injonctions à l’isolement et à la distanciation sociale fusent de toutes parts, l’heure ne semble pas propice à l’épanouissement sexuel… Malgré tout, l’intimité contrainte qu’impose le confinement n’est pas sans effet sur notre libido.

Une explosion des pratiques solitaires

Conséquence logique de la promotion des gestes barrières et de la distanciation sociale, la masturbation n’a jamais autant été pratiquée. Une tendance qui s’observe indirectement à travers plusieurs indices comme l’explosion des ventes de sextoys. Depuis la mise en place du confinement, plusieurs marques spécialisées dans ces produits se sont targuées de réaliser des chiffres records. La société Womanizer, par exemple, affirme avoir vu ses ventes grimpées de 40% en France. Des chiffres encore plus impressionnants en Italie (60%) et aux États-Unis (75%).

Autre indice confondant : la fréquentation des sites pornographiques a doublé. L’information a été révélée par le secrétaire d’État au numérique lui-même, soulignant dans le même élan que cette augmentation faisant planer la menace d’une saturation des réseaux internet. Il faut dire que les principales plateformes pornographiques ont quasiment toutes surfé sur les opportunités offertes par le confinement : PornHub, Dorcel ou encore Jacquie et Michel ont ouvert leurs accès aux espaces premium pour inciter le public à découvrir leurs offres.

 

Vers une augmentation des divorces…

Les mesures de confinement ayant été prononcées il y a seulement deux semaines, il est sans doute prématuré de dire que la France se dirige vers une vague de divorces. Ce scénario n’a toutefois rien de farfelu au regard de ce qui se passe en Chine. En effet, les Chinois ont été les premiers à être frappés par le coronavirus et, dès le début de l’année, à avoir instauré un confinement total. Deux mois plus tard, le constat est sans appel : le nombre de divorces a augmenté de manière spectaculaire. « Les bureaux d’état civil sont pris d’assaut », indique le quotidien pékinois Global Times, tout en précisant que certains d’entre eux « n’ont plus de disponibilités pour les demandes de divorce »

… ou un baby-boom en décembre ?

Malgré tout, les sexologues ne parviennent pas à se mettre d’accord sur les conséquences du confinement actuel. Si certains valident la thèse d’une vague de divorces à venir, d’autres se montrent plus optimistes et affirment que cet isolement sera propice à l’épanouissement des couples. « On observe depuis toujours que, lorsque les gens ont peur, la sexualité est plus vivante, détaille une sexologue suisse au quotidien Le Matin. On l’a observé dans les pays justement touchés par des épidémies : la sexualité rapproche les gens, pour se sentir vivant. C’est très inconscient comme réaction. » Un confrère de la spécialiste abonde : « Les couples qui s’entendent bien devraient passer du bon temps. Sociologiquement, dans les situations de stress ou les guerres, l’instinct de survie se manifeste et les gens procréent davantage. C’est une forme irrationnelle de réponse à la peur. » Se dirige-t-on donc vers une génération de baby-bommers du coronavirus ? Ça serait en tout cas un beau pied de nez à cette maladie dévastatrice.

Derniers articles

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !
"