Lis ton eMag :

Emag Magma
Fermer

La newsletter Magma

Votre dose de bonne humeur (contagieuse)
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Couple : faut-il vraiment vivre caché pour être heureux ? Mardi 12 Janvier 2021

Couple : faut-il vraiment vivre caché pour être heureux ?

On rencontre quelqu’un, on tombe amoureux, on construit un petit cocon douillet. Et puis patatras, le monde extérieur s’immisce dans notre relation, et la voici qui part en biberine. Alors, faut-il rester cloîtré sous la couette ou vivre son couple au milieu du monde ?

A l'origine de l'expression « pour vivre heureux, vivons caché », il y a une fable. L'histoire d'un grillon tout moche, jaloux d'un joli papillon. Le grillon râle, puis voit le papillon se faire attraper par des enfants, qui le déchiquètent. Il se dit alors qu'il n'est pas si mal loti. Un premier degré de lecture pourrait nous faire penser que c'est la beauté du papillon qui le mène à sa perte. Et qu'ainsi, si vous avez un physique disgracieux, le dicton ne s'applique pas à vous et pouvez donc vivre au grand jour. Mais tout le monde n'a pas la chance d'être moche.

Il y a fort à penser que ce que le dicton veut dire par-là, c'est que ce sont les autres, le problème. Bref, Que l'enfer c'est les autres, comme dirait Jean-Paul. Mais pourquoi, dans le cadre du couple, les autres seraient un problème ? La réponse se trouve peut-être das cet autre dicton qui nous dit que l'amour rend aveugle. En effet, quand on tombe amoureux, c'est au niveau du cortex préfrontal que ça se passe. Et c'est précisément à cet endroit que se prennent les décisions rationnelles. Bourrés d'hormones, on est incapable de percevoir les défauts de l'être aimé. Conséquence, nous avons l'impression d'avoir rencontré une personne extraordinaire, d'avoir tiré le gros lot. Sauf que les autres, à priori, ne sont pas amoureux de votre moitié. Et c'est donc à travers leur regard que vous allez réaliser que vous sortez en fait avec quelqu'un de tout à fait banal. Un mauvais point pour la vie sociale.

C'est un fait : c'est par le regard des autres que nous nous construisons, que nous parvenons à porter un regard sur nous-même. Dans le cadre du couple, l'autre participe bien entendu grandement à notre construction personnelle : c'est à travers les yeux de l'être aimé que l'on prend conscience de notre originalité, de notre valeur, de notre beauté. C'est à travers ses yeux que l'on apprend à s'aimer. C'est pour lui, aussi, que nous voulons nous dépasser, nous améliorer.

Lorsque nous nous offrons au monde, nous prenons le risque d'être jugé par les autres et de redescendre brutalement de notre piédestal. Mais nos relations sociales nous permettent aussi de rire, de briller, d'inventer à plusieurs. Lorsque le couple est au contact des autres, chacun exprime sa singularité. Et quoi de plus satisfaisant que de voir sa moitié briller face à un auditoire ? Voir les autres admirer notre partenaire, n'est-ce pas là la preuve ultime qu'il ou elle est digne de notre amour ?

Vous vous demandez peut-être où nous voulons en venir. Peut-être même attendez-vous une « astuce couple ». Puisqu'il faut conclure, on vous dira qu'il faut pouvoir être singulier à deux. Ne pas se perdre dans un couple fusionnel, ne pas céder non plus à de basses jalousies. Il faut parvenir à être nous-même pour entretenir l'amour que notre partenaire nous porte dans le cadre intime (et donc faire en sorte qu'il reste aveugle), mais aussi pour pouvoir alimenter notre amour de nous-même, et des autres, dans le cadre social. Malin, n'est-ce pas ? Avons-nous réussi à appliquer cette belle théorie à nos propres vies sentimentales ? Certainement pas 🤷

 

 

Derniers articles

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !
"