Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et accède au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Démentir les clichés du ballon rond : Nous sommes foot au Mucem Mardi 10 Octobre 2017

Démentir les clichés du ballon rond : Nous sommes foot au Mucem

A l’occasion des portes ouvertes de l’exposition Nous sommes Foot et à J-1 de son lancement officiel, Magma vous donne de bonnes raisons de vous plonger dans l’univers de ce sport populaire.

Le public des stades se rendra-t-il au musée ? Le public des musées se rendra-il au stade ? En tout cas, c’est l’intention et le pari risqué que se sont lancés ensemble les commissaires de l’exposition Florent Molle et Gilles Perez. Leur principale volonté : faire tomber toutes les idées reçues sur le football. Pour cela ils ont mené ensemble un travail de quatre années de recherches et d’enquêtes de terrain. Le résultat en vaut la peine : voilà quelques raisons de vous y rendre.  

Pour oublier vos aprioris
Que vous soyez ou non un adepte de ce sport, l’entrée dans l’exposition vous oblige à laisser toutes vos idées reçues « aux vestiaires ». Un prélude qui, dès le premier virage, nous plonge directement dans une ambiance telle qu’on ne peut en ressortir indifférent. A commencer par la scénographie qui par ses poutres reproduit les dessous des gradins jusqu’aux multiples ambiances sonores qui rythment le parcours.

Divisée en 11 sections, avec plus de 300 œuvres - photos, installations et objets - cette exposition qui se visite en 90 minutes balaye tous les aspects du terrain.  

Parce que vous êtes à Marseille
Si faire entrer le ballon rond au musée semble être un terrain glissant, cela n’en demeure pas moins une idée qui tombe sous le sens dans une ville comme Marseille, aussi attachée à son maillot qu’à son équipe. Preuve en est des nombreux objets et photographies qui témoignent de cet amour réciproque et parfois kitsch qui dure depuis des années.

La section « Passions » s’attache d’ailleurs à faire voir que, amour que les supporters portent à ce sport, et à leur équipe en deviendrait presque une religion. Et loin d’être propre à la cité phocéenne, ce nationalisme du maillot entraine parfois des dérives que mettent en lumière oeuvres, photos et vidéos autour de la culture Ultra ou des Hooligans.

Hebergeur d'image

Pour comprendre la dimension sociale du foot
Courir et taper dans une balle n’est pas le seul aspect de ce sport. Populaire, fait de nombreux paradoxes, il revêt néanmoins de nombreux aspects sociaux et éducatifs. Il est en outre une représentation à échelle réduite de notre société. C’est ce que met en lumière la partie - plus historique - « Engagements ». Les matchs, par leur symbolique d’affrontements entre nation, sont le reflet d’un monde en tensions.

Pour comprendre les enjeux qu’il incarne
D’ajouter que le ballon rond se montre aussi comme un véritable instrument pour les politiques, mais aussi comme un sport qui permet de dépasser les oppressions, de défendre les droits et les libertés de chacun comme le montre (entre autre) le maillot de Honey Thaljieh, joueuse de foot palestinienne. Si elle a vécu toute sa vie dans un pays occupé, c’est par ce sport qu’elle a pu rester libre.

Parce que c’est une exposition sans hypocrisie
Tous les aspects du ballon rond sont passés au crible, sans hypocrisie et sans misérabilisme. Preuve en est, vous y verrez dans la partie "Mercatos" le foot triché, le foot business, des objets dérivés, des stars moquées et on en passe. 

Parce que le foot a encore du chemin
Encore sous le joug du patriarcat, des diktats parfois machistes, ce sport encré dans l’histoire mais surtout dans la culture populaire doit encore se détacher de ses vieux démons. Le temps des "Prolongations" nous donne d'ailleurs envie d’y croire.

Bonus : parce que vous pourrez y voir Zidane
On ne vous en dira pas plus, mais une chose est certaine, les nombreuses photos, objets, et installations ne vous laisseront pas indifférents.

Le coup de sifflet est donné pour, le temps d’une exposition, dépasser les clivages, rappeler la notion de collectif, les contradictions et les traditions qui animent le football. Ne vous inquiétez pas, vous avez jusqu’à février 2018, pour « être foot ».

Articles similaires

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !