Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et accède au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Appelez-le « Shu » Mercredi 19 Septembre 2012

Tags associés

Appelez-le « Shu »
14 ans après « Où je vis », devenu depuis un grand classique, Shurik’n revient avec un album lumineux. Avec « Tous m’appellent Shu », il légitime son statut de référence du rap français. A 46 ans, le flow toujours aussi acéré, le MC jongle entre IAM et sa tournée solo. Rencontre décontractée avec un artiste sincère et généreux.

Magma : Après le succès de « Où je vis », il y a 14 ans, pourquoi avoir attendu tout ce temps pour un deuxième album solo ?

SHURIK'N : Après le premier album, je suis reparti en tournée avec le groupe. On a été bien occupés pendant quelques années et puis à force de côtoyer des MC, des danseurs, des rappeurs, l'envie est revenue, petit à petit. Du coup, certains morceaux ont vraiment été pensés pour la scène.

Magma : Justement, comment se passe la tournée ?

SHURIK'N : Ah franchement vu le contexte, plus que satisfaisant ! On est vraiment contents, on a eu un bon accueil, sur la route ça se passe très bien et on a de très bons échos.

Magma : Sur ton album, il y a le morceau « Mon fils », tu peux nous en parler ?

SHURIK'N : Alors, « Mon fils » va très bien, merci !! Non, plus sérieusement, c'est un morceau qui me touche et qui est né d'un malheureux fait divers. J'étais devant la télé en train de manger, mon fils en face de moi, et j'entends aux infos cette histoire d'un petit qui s'est fait agressé par un fou furieux dans un village. J'ai fait un transfert et je me suis dit « qu'est-ce que je fais si ça m'arrive à moi ? Comment je fais pour rester debout ? ».

Magma : Qu'est-ce qui te révolte aujourd'hui ?

L'incivisme ambiant, la dégradation des relations entre les gens et le « je m'en fous de tout sauf de ma gueule. » On est 20 % de la planète à vivre correctement pendant que le reste meurt, et ça nous laisse indifférents.

Magma : Pour toi, le rap doit forcément être engagé ?

Le rap n'a qu'une obligation : c'est d'être bon ! C'est à dire d'avoir de l'écriture, de la rime, du fond, du flow et du rythme. Après, tout dépend du contexte. Si je suis concentré dans ma voiture, j'ai envie d'avoir du gros son avec des rappeurs qui ont des textes. En soirée, je vais chercher quelque chose de plus dance-floor. La culture hip-hop, il ne faut pas oublier que ça a commencé par du « wesh wesh », de la musique de club. Ensuite, les MC ont commencé à raconter ce qui se passait devant eux dans la rue. Nous, c'est cette facette là qui nous a touchée, et on a eu envie de parler de nos préoccupations. Mais ça ne nous a jamais empêchés d'avoir des morceaux beaucoup plus détendus !

Magma : Tu es attaché à ta ville, comment vois-tu Marseille 2013 ?

SHURIK'N : C'est une opportunité. Nous on a proposé des projets, mais bon, au niveau politique, avec la ville tu connais ... Quant à la ville, elle a changé : elle est sale, il y a un manque de civisme, de respect. Je croise tous les matins dans un café des Chartreux des marseillais qui ne souhaitent qu'une chose : quitter Marseille. Et c'est dommage...

Magma : Toi qui est « sage » maintenant, que penses-tu de la jeunesse actuelle ?

Je pense que les jeunes ont moins de marges de manœuvre. Il y a moins de débouchés, le chômage augmente... Mais grâce à internet, ils ont la chance d'avoir un accès immédiat à la culture et d'échanger avec plein de gens dans le monde. Ce qui m'effraie par contre, c'est de voir certains jeunes sont plus intéressés par les castings et la popularité que par leurs études.

Magma : Justement, parle-nous de tes 20 ans ?

J'étais déjà dans la musique, je commençais à écrire. C'est vrai que j'ai arrêté tôt l'école, mais j'y suis retourné grâce au rap. J'ai recommencé à lire, ce qui m'a fait comprendre que l'envie d'apprendre était plus important que d'apprendre. Mon école à moi ça a été le rap. Le rap à travers les livres d'histoire, la culture japonaise. Je suis aussi passionné par l'époque des croisades et je viens de finir Amine Maalouf (écrivain franco-libanais, membre de l'Académie Française, ndlr). Ca part vraiment dans tous les sens, mais l'essentiel, c'est d'apprendre !

Magma : On évoque depuis longtemps un album entre I am et Ennio Morricone, où en est le projet ?

On a eu quelques soucis, parce qu'Ennio Morriccone n'a pas édité tous ses morceaux dans les mêmes maisons de disques. Donc il y en a qui sont super cool et d'autres qui te demandent 15000 euros pour le master. Du coup, je pense qu'on ne fera pas un album entier avec ses musiques, plutôt quelques morceaux, en featuring aussi, et après on partira sur des productions Iam. C'est Tonton (Imhotep, ndlr) qui chapeaute toute la prod' et l'album est prévu pour avril 2013.

Magma : Tu es content de jouer à la Fiesta des Suds le 19 octobre prochain ?

Ravi, ravi ! En plus, j'ai l'honneur de faire l'ouverture. D'un côté on joue à la maison donc c'est familial mais en même temps, c'est la première fois que je fais un concert solo à la maison, alors ça va être un peu la pression... Mais la bonne pression !

Quizz musique


En boucle sur ton Ipod ?

L'album de NAS, la mixtape de FREEWAY ... et bien sûr, ma playlist Bob Marley.

Le meilleur album de tous les temps ?

Le Black Album de Jay-Z. Et si on sort du hip-hop, je dirais Exodus de Bob Marley ou bien Stevie Wonder ... tous les albums. C'est mon idole !

Avec quel artiste tu rêverais de collaborer ?

On a eu la chance de faire des featuring avec Method Man, Red Man, Beyoncé. Mais Stevie Wonder, c'est celui qui me ferait rêver ! Avec lui, c'est sûr, on ne serait pas déçu.

On termine avec LA chanson pour faire craquer les filles ?

Une chanson de Jodeci. L'album entier, c'est que du bonus et c'est du tout cuit !!!

Articles similaires

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !