Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et accède au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Le Woop, du web à la scène Jeudi 13 Novembre 2014

About Iris

Iris Iris, 23 ans. Parisienne de naissance mais sudiste dans l'âme. N'imagine pas un monde sans musique et sans poney.
Le Woop, du web à la scène
On ne présente plus le Woop. Ce collectif de 7 humoristes « new generation » , aussi à l’aise sur le web qu’à la scène, est en pleine ascension. Après avoir joué plus d’un an sur les planches d’un café-théâtre de la capitale, ils sont aujourd’hui en tournée dans toute la France. Mister V, Hugo Tout Seul, Jérémie Dethelot et Hakim Jemili ont reçu Magma dans leurs loges quelques heures avant le spectacle. Même en coulisse, les vannes et les fous rires fusent, l’esprit Woop est bien là.

C’est votre première scène à Marseille ?

HUGO TOUT SEUL : Mister V et moi, on a déjà eu la chance de jouer au Silo pour le « Zapping Amazing ». C’est vrai qu’on s’attendait à ce que ça soit un peu le bordel, c’est Marseille quoi. Finalement c’était bon enfant, le public était très respectueux et chaleureux… comme quoi il ne faut pas s’arrêter aux clichés !

Le public provincial est-il différent de celui de Paris ?

MISTER V : Au niveau de l’ambiance, on a l’impression que le public nous donne encore plus d’amour en province. Ici on sent que c’est un évènement quand on vient, que les gens nous attendent.

À Paris ou en Province, la tranche d’âge est la même : 15/20 ans ?

HUGO TOUT SEUL : Faut pas se mentir notre public c’est les 15/20 mais c’est vrai qu’à Paris on commence à toucher des gens plus âgés. Ce qu’on kiffe vraiment en tournée c’est quand on voit des petits jeunes amener leurs parents et que les parents viennent nous dire que ça leur a plu. C’est aussi à ça que sert la tournée : élargir notre public. Si on réfléchit, la jeunesse de notre public n’est pas due à ce qu’on dit et à ce que l’on défend, simplement au fait qu’on vient de Youtube.

Aujourd’hui on ne peut pas faire de scène sans faire de vidéo et vice versa ?

JÉRÉMIE DETHELOT : Moi je viens de la scène j’ai commencé au Paname café, un petit théâtre où on venait s’entrainer au stand-up et tester nos vannes. Quand j’ai rencontré l’équipe et qu’on a décidé de créer le Woop, on a fait une vidéo de promo pour notre spectacle. On s’est bien éclaté et on a continué à faire des vidéos ensemble en parallèle de la scène, les deux se complètent.

HUGO TOUT SEUL : Les deux sont essentiels pour moi. La scène c’est difficile, tu as besoin de te roder tu ne parles pas devant une caméra mais à des « vrais gens ». Ce n’est pas parce que tu rassembles 5000 vues sur ta vidéo que tu vas réussir à convaincre un public sur scène.

Du coup, les showmen vous aidez les youtubers et vice versa ?

HUGO TOUT SEUL : Au début c’était ça. Aujourd’hui ça commence à faire un an et on est tous au même niveau. Jérémie peut très bien nous donner des idées pour la vidéo et nous on peut en donner pour le spectacle.

Pourquoi on devrait venir vous voir sur scène ? Qu’est ce qui change par rapport à vos vidéos ?

MISTER V : Franchement c’est pas ouf ce qu’on fait sur scène (rires). Plus sérieusement on a voulu faire un spectacle qui garde l’esprit Woop mais qui n’a rien à voir avec nos vidéos. On n’aborde pas les mêmes thèmes et puis on a les gens en face et ça, ça change tout. On a beaucoup d’interaction avec le public, on veut leur faire sentir que, d’une certaine façon, ils font partie de la bande aussi.

 

HUGO TOUT SEUL : Sur scène tu peux te permettre de dire des choses que tu ne dis pas en vidéo. Sur le web tu ne sais pas à qui tu parles, c’est toujours plus délicat et il y a une certaine distance à garder.

Vous êtes un groupe de 7 dans lequel chacun à sa personnalité et son univers… Ce n’est pas un peu laborieux parfois de vous mettre d’accord ?

JÉRÉMIE DETHELOT : En règle générale on est dans le même délire. C’est vrai qu’on n’est pas toujours d’accord sur certains axes et certaines idées mais ça nous permet justement de travailler la vanne pour l’améliorer ! On va partir de quelque chose que chacun va modifier un peu pour que ça nous fasse marrer tous les 7. Si on kiffe tous une vanne le plus souvent ça veut dire qu’elle va plaire au public.

Et Mike Kenli qui est chanteur et DJ propose aussi des idées de sketch ?

MISTER V : Etant donné que former un groupe d’humoristes était un concept novateur on s’est dit, quitte à aller dans des trucs qui n’existent pas, autant rajouter un chanteur (rires). Mike apporte vraiment un truc en plus dans nos spectacles, il danse, il chante… Ce n’est pas le DJ qui reste caché derrière ses platines au fond de la scène, il est un vrai membre de la troupe. On a réellement voulu faire un show humoristique qui casse tous les codes. 

HUGO TOUT SEUL : On a tous une grosse influence Hip-hop et on voulait absolument qu’il y ait de la musique et de la danse dans notre spectacle. Mike apporte un truc qu’on ne trouve pas dans les autres spectacles humoristiques.

Dans la bande qui est le plus susceptible, le plus fainéant, le plus dragueur ?

MISTER V : Le plus susceptible c’est Mike, il a tendance à prendre au pied de la lettre certaines vannes ! Le problème c’est que du coup on en rajoute parce que ça nous fait rire. 

HUGO TOUT SEUL : Le plus fainéant… je crois qu’il n’y en a pas. Entre la chaine Youtube, le spectacle et les projets solo de chacun on est tous super occupés on n’a pas le temps d’être fainéants. 

HAKIM JEMILI : Le plus dragueur c’est Youssoupha (Diaby) et de loin ! On ne révèlera pas de dossiers mais c’est bien lui.

Concernant vos projets j’ai lu que vous alliez faire l'objet d'un documentaire en janvier 2015 et aussi que vous alliez repartir pour une tournée mais musicale cette fois...

MISTER V : Le documentaire c'est vrai. La tournée musicale c’était un truc dont j’avais brièvement parlé mais c’était un délire. Ce serait peut-être marrant sur le long terme mais en soi ce n’est pas d’actualité. Si on devait se pencher sur un projet je pense que ce serait sur du cinéma… Mais pour l’instant c’est le spectacle en priorité !

Articles similaires

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !