Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et accède au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Trouvez la bonne alternance ! Lundi 22 Mai 2017

Trouvez la bonne alternance !
En 2016, 34% étudiants du supérieur ont choisi de suivre leurs études en alternance. Il faut dire que l’opportunité de bénéficier du statut de salarié, avec la gratuité des frais de formation et la possibilité de concevoir un projet professionnel complet, forcément, c’est tentant. Problème, vous nagez un peu dans la confusion face aux nombreuses formations et craignez de faire le mauvais choix. Alors respirez un grand coup, et posez-vous les bonnes questions pour viser juste !

QUELLE FORMATION ?

- Une formation en alternance avantageuse pour trouver un emploi 

Le premier gage de qualité reconnu est celui du diplôme de la formation. Ainsi, même si l’école n’est pas vouée à vous garantir un emploi après votre cursus, gardez bien à l’esprit que l’alternance booste fortement votre employabilité ! Alors renseignez-vous sur le taux d’insertion que vous garantit votre structure, en sachant qu’en moyenne en France 83% des alternants diplômés trouvent un emploi.
La réputation de votre établissement pèsera dans la balance lorsque vous passerez des entretiens, c’est pourquoi les Grandes Écoles sont les plus demandées. Alors n’hésitez pas à bétonner votre dossier de candidature car la sélection y est assez rude !

Certaines formations vous apprendront à préparer un entretien d’embauche et à valoriser vos compétences pour mettre le maximum de chances de votre côté. Dans une période où l’accès à l’emploi est difficile, nul doute que vous apprécierez de partir avec une petite longueur d’avance !

- Mettre toutes les chances de mon côté pour trouver une entreprise d’accueil 

Si le rôle de votre établissement n’est pas de trouver à votre place votre structure professionnelle d’accueil, certaines écoles disposent néanmoins d’un service dédié pour vous aider dans vos recherches. En outre, elles vous attribuent une entreprise et organisent la rencontre avec l’employeur.

Alors si vous êtes stressé(e) à l’idée d’effectuer vous-mêmes les démarches, tournez-vous en priorité vers les établissements qui peuvent vous accompagner !


- Par rapport au tuteur qui doit suivre mon parcours, comment ça se passe ? 

Rassurez-vous, vous ne serez pas lâché(e) dans la nature sans le moindre soutien. Quelle que soit la formation choisie, vous aurez un tuteur ou un maître d’apprentissage qui veillera à la cohérence entre vos enseignements théoriques et la pratique en entreprise. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre scolarité pour connaître les disponibilités de ce tuteur, qui dépendront notamment du nombre d’étudiants qu’il aura à charge. Avec ces informations, vous organiserez le planning de vos rendez-vous et aurez toutes les clefs en main pour structurer votre année !

- Organiser mes périodes de job et de cours

Soyez attentifs ! Dès le remplissage de votre dossier d’inscription, veillez à bien comprendre comment se répartissent vos cours et vos périodes en apprentissage.
Si par exemple votre formation prévoit 2 jours à l’école et 3 jours en entreprise chaque semaine, votre rythme de travail ne sera pas le même que si vous enchaînez 1 mois de cours puis 1 mois dans votre structure d’accueil. Et dans ce cas de figure, ne vous privez pas pour solliciter des entreprises dans d’autres villes !

Si d’autres questions perturbent votre sommeil, n’hésitez pas à solliciter d’anciens alternants ! Ils ont été à votre place, et sauront mieux que personne vous donner de précieuses informations en vous faisant part de leurs propres expériences.

 

 QUELLE ENTREPRISE ?

- Les grands corps de métiers qui prennent des étudiants en alternance

Si l’artisanat, l’industrie et la restauration ont été parmi les premiers domaines à développer l'alternance, aujourd’hui la formule séduit quasiment tous les secteurs. En effet, l’informatique, l’hôtellerie, l’énergie ou encore le BTP sont sensibles aux jeunes étudiants motivés et désireux d’apprendre un métier. Les profils commerciaux restent cependant les plus recherchés, notamment par les entreprises du secteur bancaire et de l’assurance.
Vous l’aurez donc compris, l’alternance offre une double opportunité puisque l’entreprise est valorisée en vous accueillant, et de votre côté vous bénéficiez directement de leur savoir-faire.
Qui sait, peut être qu’à l’issue de votre période d’apprentissage vous décrocherez le graal en obtenant un C.D.I ?

- Les secteurs qui recrutent le plus en 2017 

Il y a beaucoup d’entreprises qui proposent des contrats en alternance cette année, allant du CAP au Bac +5. Alors retroussez-vous les manches et partez à la conquête des corps de métiers qui vous intéressent !
Contrairement aux idées reçues, ce sont les petites structures qui prennent le plus d’alternants chaque année. En d’autres termes, les deux tiers des embauches se font au sein des TPE et des PME !

Vous savez désormais à quelle porte on vous conseille d’aller frapper en priorité !

- Mon statut au sein de mon entreprise d’accueil 

En tant qu’alternant, gardez bien à l’esprit que vous êtes un(e) salarié(e) à part entière. A ce titre, vous bénéficiez des mêmes droits que les autres employés de l’entreprise, soyez-en sûrs ! On vous conseille avant toute chose de bien lire votre contrat avant de le signer : d’une part pour vérifier que tous les éléments sont bien réunis (horaires, protection sociale…), et d’autre part pour pouvoir entamer votre période d’apprentissage dans les meilleures conditions. Et rassurez-vous, votre employeur est tenu de vous laisser suivre en parallèle les cours théoriques professionnels. Il n’y aura donc aucun problème pour assurer la transition avec votre établissement formateur.

On a recueilli pour vous les témoignages d'étudiants et d'une professionnelle qui nous ont partagé leurs conseils et expériences :

Muriel Houri - Responsable Pédagogique Formaposte Méditerranée 

« Au-delà de l’obtention de leur diplôme, nos alternants cherchent à construire une expérience qui compte pour leur avenir professionnel. C’est pourquoi, au cours de leur période en entreprise, nous leur confions des missions à responsabilité et des projets à forte valeur ajoutée. Avec Le Groupe La Poste, nous avons construit des parcours de formation dans des métiers porteurs de débouchés professionnels : commercial B-to-B, banque, qualité, management, gestion, ressources humaines. Les alternants acquièrent ainsi des compétences transférables dans d’autres entreprises. Nous les accompagnons de manière collective et individuelle pour qu’ils arrivent à se projeter dans « l’après formation.»

Lucas, étudiant en BTS Technico-commercial à l'ITPA

« J’ai découvert l’ITPA un peu par hasard, et je ne regrette pas mon choix ! Lorsque je ne suis pas en cours, je travaille pour l’EDDEP, le Distributeur de Solutions Économiques Écologiques en Éclairages. J’y ai une mission polyvalente, qui va de la vente directe à l’élaboration des devis et des réponses aux appels d’offre. Je fais également de la gestion de projet. Le point fort de cette alternance est qu’elle m’a apporté énormément d’autonomie. Pour autant, les équipes de l’ITPA m’accompagnent tout au long de l’année, et m’aident vraiment à m’intégrer dans le monde du travail ».

 

Caroline, étudiante en première année de wedding planner à l'école Jaëlys :

« J’ai longuement hésité à me lancer dans cette aventure par crainte du peu de débouchés, mais c’est une profession qui m’attire depuis toujours. Les formateurs sont très à l’écoute de leurs élèves, ils nous permettent de développer des compétences concrètes, et on a vraiment la sensation de se préparer à notre métier.
L’an prochain je compte poursuivre la formation en alternance, et JAËLYS m’accompagne beaucoup dans mes recherches même si l’entreprise d’accueil est difficile à trouver, ils me valorisent auprès des employeurs potentiels et me proposent toujours une solution. »

Foire aux Questions 

- Quand dois-je commencer mes démarches d’inscription ?

Choisissez sur internet les formations qui vous intéressent entre Janvier et Mars. C’est début Avril que vous devrez valider vos choix mais méfiez-vous, le temps passe très vite !

Un conseil : imprimez bien tous les documents sans faire d’oubli sous peine de devoir tout renvoyer une seconde fois !

- Quelle est la différence entre contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation ?

Le contrat d’apprentissage est destiné aux jeunes de 16 à 25 ans, et sa durée varie de 1 à 3 ans.
La rémunération dépend de votre âge et de l’ancienneté du contrat (entre 25 et 78% du SMIC).

Le contrat de professionnalisation, initié directement par l'employeur, s’adresse aux jeunes entre 16 et 25 ans ainsi qu’aux demandeurs d’emploi de plus de 25 ans.
La durée du contrat varie de 6 à 24 mois selon la formation.
La rémunération dépend ici de votre âge et du niveau de formation (entre 55 et 80% du SMIC).
C’est généralement votre école qui détermine le contrat qui sera le plus adapté en fonction de votre cursus.

- Je ne me plais pas dans l’entreprise : que faire ?

Ne vous inquiétez pas, si l’entreprise ne vous convient plus il existe des solutions de repli. En effet, il est possible de rompre votre contrat de professionnalisation à l’amiable avec votre employeur, dès lors que les deux parties se mettent d’accord sur la cession du contrat.

Attention toutefois aux délais de rétractation ! A partir de 6 mois, vous serez contraints de terminer votre année avant de pouvoir vous réinscrire ailleurs.

- Le niveau des cours en CFA est trop élevé : que faire ?

Tout d’abord, inspirez profondément. Il est normal d’éprouver des difficultés lorsque le niveau est élevé, certains centres de formations peuvent vous proposer des cours de soutien.
Si malgré cela le niveau est trop difficile pour vous, pas de panique, vous pouvez rompre votre contrat d’inscription vous liant avec votre CFA et vous inscrire dans une nouvelle structure. Attention toutefois, une dérogation pourra vous être demandée le cas échéant !

Articles similaires

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !