Fermer

La newsletter Magma

Votre dose de bonne humeur (contagieuse)
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :





Lis ton eMag :

Emag Magma

Cigarette : en novembre, l'envie part en fumée Mardi 17 Septembre 2019

Cigarette : en novembre, l'envie part en fumée

Face au nombre considérable de fumeurs en France, la lutte contre le tabagisme est devenue une priorité de santé publique. Mais arrêter la cigarette relève souvent d'un vrai parcours du combattant. Au cours du mois de novembre, la campagne "Moi(s) sans Tabac" invite tous les fumeurs à relever ce défi de taille en incitant à la coopération.

« J'arrête demain ». Quand il s'agit de mettre un terme à sa consommation de cigarettes, la procrastination n'est jamais bien loin. Pourtant, les bénéfices liés au sevrage de la cigarette sont nombreux et interviennent rapidement, la preuve :

20 min après la dernière cigarette : la pression sanguine et les pulsations du cœur redeviennent normales.

8h après : la quantité de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié, l'oxygénation des cellules redevient normale.

24h après : le risque d'infarctus du myocarde diminue déjà. Les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Plus de nicotine dans le corps.

48h après : le goût et l'odorat s'améliorent. Les terminaisons gustatives commencent à repousser

72h après : respirer devient plus facile. L'individu se sent plus énergique et les bronches se relâchent.

2 semaines à trois mois après : La toux et la fatigue ont nettement diminué. L'individu s'essouffle beaucoup moins.

Comment rester motivé ?

Basé sur le soutien social et porté par Santé Publique France, le projet Moi(s) Sans Tabac met à disposition des volontaires différents outils pour les accompagner tout au long du mois de novembre : kit d'aide à l'arrêt, application mobile, ligne téléphonique, groupes sur les réseaux sociaux... Pour bénéficier de ce soutien, il suffit de s'inscrire sur le site Tabac info Service.

Pourquoi un mois ?

Tout simplement car c'est au bout de ce laps de temps que les symptômes physiques liés au sevrage (tremblements, toux, insomnie) disparaissent. Après un mois sans tabac, les fumeurs voient leurs chances d'un arrêt définitif multipliées par 5. Alors la cig, arrête !

 

Article sponsorisé

Les chiffres de la région PACA

32 % de fumeurs quotidiens parmi les 18-75 ans (taux le plus élevé de France)
58 % des fumeurs quotidiens décalrent avoir envie d'arrêter la cigarette
18 000 personnes se sont inscrites au Moi(s) Sans Tabac en 2018, contre 11 500 en 2017

Derniers articles

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !
"