Fermer

La newsletter Magma

Votre dose de bonne humeur (contagieuse)
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :





Lis ton eMag :

Emag Magma

Les Compagnons du Devoir s'adaptent aux post-bac Lundi 04 Novembre 2019

Tags associés

About Rédac

Rédac
Les Compagnons du Devoir s'adaptent aux post-bac

Alors que 30% des jeunes qui viennent se former chez eux sont titulaires du baccalauréat ou ont démarré des études supérieures, les Compagnons du Devoir ont créé des formations adaptées à ces profils particuliers.


Depuis près de 70 ans, les Compagnons du Devoir accueillent des jeunes qui ont décidé très tôt de se former aux métiers de l’artisanat en alternance. Toutefois, depuis quelques années, ils séduisent de plus en plus les bacheliers et ceux qui ont entamé des études dans le supérieur, si bien que ces profils représentent aujourd’hui près d’un tiers des jeunes qui les rejoignent. Pour cette raison, les Compagnons ont décidé de mettre en place des formations qui leur sont adaptées.

Mais quelles sont les raisons de cet attrait ? « On propose d’abord une formation en alternance, explique Nicolas Reynes, le responsable de la maison des Compagnons. Ces diplômes s’obtiennent après un ou deux ans de formation. Mais le vrai objectif des compagnons, c’est le Tour de France. » Il s’agit d’une itinérance plus ou moins longue, au cours de laquelle les jeunes diplômés se perfectionnent et continuent à se former jusqu’à la licence professionnelle, tout en voyageant. « Il faut aimer la vie en collectivité, précise Nicolas Reynes. À chaque étape, les jeunes sont tous hébergés dans une même maison de compagnon. Et tous les six mois environ, ils changent de région avec au moins une étape à l’étranger. »

Et s’il constitue une aventure humaine forte, le Tour de France est avant tout très enrichissant sur le plan professionnel. « Pendant ce voyage, les jeunes acquièrent une forte expérience et un bon réseau en allant travailler en entreprise un peu partout en France », confirme Nicolas Reynes. Ce qui est assurément une excellente perspective pour tous ceux qui souhaitent se former à ces métiers !

Article sponsorisé

Plus d'infos sur : www.compagnons-du-devoir.com

Derniers articles

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !
"