Fermer

La newsletter Magma

Votre dose de bonne humeur (contagieuse)
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :





Lis ton eMag :

Emag Magma

Que faire si on est en galère à la rentrée ? Jeudi 15 Juillet 2021

Tags associés

Que faire si on est en galère à la rentrée ?
« La cigale ayant chanté tout l’été se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue ». Votre avenir scolaire ressemble fortement à cette fable de La Fontaine ? Pas de panique, la rentrée ne rime pas forcément avec mois de septembre et il existe des alternatives pour reprendre tardivement les bancs de la formation.

À l’université

Hors filières en tension ou sur sélection, il est possible de s’inscrire à la fac jusqu’à la mi-octobre. Une fois les travaux dirigés commencés, il vous sera plus compliqué d’intégrer ad hoc une promotion.
Le mécanisme de passerelle, quant à lui, permet à certains élèves de se réorienter au sein d’un même UFR. Par exemple, les PACES pourront grossir les bancs de la fac de biologie dès le second semestre, de même qu'un étudiant en histoire pourra faire son S2 en sociologie.

Si vous possédez un niveau d’étude supérieur à bac+1, il est possible, sur dérogation, de rejoindre tardivement une licence ou un master. Certaines facultés proposent même des rentrées en novembre ou janvier, mais il ne faudra compter que sur votre bonne volonté pour combler votre retard.

💡 Bon à savoir : les universités d’Angers, de Strasbourg ou encore de Cergy-Pontoise ont mis en place des cursus spéciaux pour les élèves souhaitent mettre à profit une année de réflexion sur leur orientation. Baptisés « Rebond’Sup », « Tremplin réussite » ou encore « Nouveau départ », ces programmes allient compétences pédagogiques, développement personnel et expériences professionnelles (stage, service civique, césure…).

En école

De nombreuses écoles proposent une rentrée décalée en janvier-février. Les formations les plus concernées sont les BTS ou les cycles de 3 ans, toutefois les IFSI, les écoles de commerces, d’ingénieurs ou encore d’architecture s’ouvrent à cette pratique. Attention à bien surveiller les conditions d’admissibilité et les dates de dépôt des dossiers. Chaque établissement ayant son mode de fonctionnement, il est indispensable se renseigner auprès du secrétariat concerné.

Sans le bac

Si le baccalauréat reste un précieux sésame, il existe des formations accessibles sans son obtention. En présentiel ou distanciel, nombreuses sont celles qui peuvent être rejointes à n’importe quel moment de l’année. Prenant le plus souvent la forme de diplôme d’État, elles forment à un métier spécifique sur une durée, le plus souvent, de deux ans. C’est le cas, par exemple, des DE du travail social. À l’inverse, la capacité en droit permettra une remise à niveau général et vous ouvrira les portes de l’université.

Quelques formations à rentrée tardive

👉 Et retrouvez toutes vos formations ici

Derniers articles

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !
"