Advertisement http://www.magmalemag.com/_habillages.php?id=11
Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et accède au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

L’école des saveurs Mardi 19 Juin 2012

Tags associés

L’école des saveurs

Depuis que son mari est parti, la mère de Lilian s’est emmurée dans son chagrin : elle passe ses journées dans les livres ne laissant rien, y compris sa petite fille, troublée cette activité solitaire. Lilian a alors une idée de génie : elle pense que la seule chose qui pourrait soigner sa mère, c’est la cuisine. Mais bien sur, pas n’importe laquelle. Douée d’un certain don dans ce domaine, elle va entreprendre toutes sortes d’expériences jusqu’à trouver enfin, LE plat qui fera sortir sa mère de sa léthargie. Plusieurs années plus tard, forte de ce succès, Lilian a voué sa vie à la cuisine et est propriétaire d’un restaurant réputé. Tous les lundis soirs, cependant, elle ferme les portes de son établissement pour donner des cours de cuisine à une poignée de privilégiés. Au fil des semaines, elle leur enseigne sa passion pour les produits simples et leur délicate alchimie, ainsi que la poésie d’une cuisine qui sait réparer les bleus à l’âme. Ses élèves, issus de tous les milieux et de tous les horizons, sortent de ces cours, ragaillardis et « réparés » grâce aux bons soins de Lilian. Si elle a un don, Erica Bauermeister aussi : susciter de l’émotion. Elle est capable de vous faire saliver à la lecture de quelques lignes, de vous donner envie de courir les marchés et de redécouvrir des saveurs oubliées. C’est un livre-médicament. Un roman que ne recommanderait sûrement pas le docteur Dukan….