Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et accède au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

La Sacem partage ses trésors musicaux en ouvrant un musée numérique : Oh yeah ! Mardi 12 Juin 2018

La Sacem partage ses trésors musicaux en ouvrant un musée numérique : Oh yeah !

Vous avez toujours rêvé de connaitre les secrets de fabrication des plus grands tubes ? Et bien réjouissez-vous, le rêve n’est plus qu’à portée de clics avec l’ouverture de ce musée numérique entièrement gratuit ! 

Dès aujourd’hui, vous pourrez mettre l’oreille dans des archives qui totalisent près de 30 kilomètres de documents. L’objectif du Musée : mettre au grand jour des docus généralement inédits et éclairer sur les pratiques et les métiers des créateurs et de leurs éditeurs au fil du temps. En gros, vous allez tout comprendre du processus de création. Le Musée Sacem nous raconte l’histoire de tubes tels que « Born to be alive » (Patrick Hernandez), « La Javanaise » (Serge Gainsbourg), « Le bal des Laze» (Michel Polnareff) et nous fait découvrir quelles histoires se cachent derrière « Rockollection » de Laurent Voulzy, « Alexandrie, Alexandra » de Claude François, ou encore « La Madrague » chantée par Brigitte Bardot.
Pour son lancement, cette enclyclopédie numérique nous dévoile une sélection de plus de 3 000 archives, sous forme de fonds (document et cartel) et de travaux éditorialisés (expositions, anecdotes ou histoires liées à des pièces particulières), agrémentée de podcasts et de vidéo !


La sélection de ces pépites est faite en gardant à l’esprit un mot : DIVERSITÉ. Diversité des époques, des créateurs et créatrices, des styles musicaux, des répertoires, des pays... Pour son lancement, le Musée Sacem nous invite à découvrir 5 expositions : l’histoire de la Sacem, l’histoire du son du vinyle à Internet, Mai 68 en musique, Les femmes dans la création musicale du Moyen âge au début du XXème, et la musique pour le jeune public. A venir : la musique de film des années 30, les auteurs de doublage, les musiques d’outre-mer...



Et la musique fut !

La Sacem quésaco ?
La SACEM est la Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique. Fondée en 1851 et gérée par ses membres c’est une société privée à but non lucratif dont la mission essentielle est de négocier, collecter et répartir les droits d’auteurs à plus de 164 840 membres. La Sacem compte 500 000 clients qui diffusent de la musique en public : commerces, bars, discothèques, organisateurs de concerts ou d’événements en musique. Depuis sa création, la Sacem documente les œuvres qu’elle protège : chaque chanson, chaque poème, chaque texte de doublage ou de sous-titrage, chaque partition de musique fait l’objet d’un dépôt, informant sur son titre, son/ses auteurs, compositeurs, éditeurs. Ces archives représentent aujourd’hui un pan riche et inédit de l’histoire de la musique et de notre patrimoine culturel.

Articles similaires

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !