Fermer

La newsletter Magma

Votre dose de bonne humeur (contagieuse)
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Corona virus
L'agenda et les jeux concours sont momentanément suspendus ! Profitez de la quarantaine pour relire tous nos numéros, et de notre côté, on continue de vous pondre des news tous les jours. Prenez soin de vous !

Les jeunes préfèreraient largement la nourriture au sexe Mercredi 08 Avril 2020

Les jeunes préfèreraient largement la nourriture au sexe

Selon une étude menée par l’Ifop, les Français sont incapables de trancher lorsqu’il s’agit de choisir entre manger et faire l’amour. Des différences frappantes apparaissent toutefois entre les générations, les jeunes ayant une nette préférence pour la nourriture.

« Franchement, c’est mieux que le sexe ! » Qui n’a jamais entendu ou prononcé cette phrase à l’occasion d’un excellent repas ? Un aphorisme lancé avec légèreté, à prendre évidemment au second degré et qui vise surtout à souligner le plaisir que la table vient d’offrir. Et pourtant… À la lumière d’une enquête conduite par l’Ifop pour la société Just Eat, cette boutade prend une toute autre dimension. Mieux : elle traduirait l’état d’esprit majoritaire des Français. Selon l’étude, ils sont 36% à préférer un bon repas contre 30% à privilégier une partie de jambes en l’air – les 34% restants se déclarant incapables de choisir entre l’un ou l’autre.

Si l’ensemble des Français semble se diviser en trois blocs de tailles quasi identiques, ces répartitions sont toutefois beaucoup moins équilibrées en fonction du sexe. Chez les hommes, ceux qui préfèrent le sexe (43%) devancent largement les indécis et les fins gourmets. Chez les femmes, en revanche, celles qui plébiscitent la nourriture font la course en tête (48%).

Faire d’une pierre deux coups

Les résultats sont également plus disparates en fonction de l’âge. Ainsi, chez les 18-24 ans, ils sont une écrasante majorité à préférer faire grande chère (54%) comparés à ceux qui s’estiment plus portés sur le sexe (18%). Une tendance qui s’inverse dans la tranche d’âge supérieure : chez les 25-34 ans, ils sont près de la moitié à pencher pour le coït, tandis que les partisans de la bonne bouffe tombent à 34%. Enfin, le contingent d’indécis est surtout représenté par les seniors : dans cette tranche d’âge, ils sont 47% à ne pas pouvoir exprimer une préférence.

Mais plutôt que d’opposer ces deux marottes, ne serait-il pas possible de les combiner pour un plaisir décuplé ? Il faut croire que oui puisque 53 % des sondés se disent favorables à l’idée d’utiliser de la nourriture pendant leurs ébats sexuels. Et à ce petit jeu-là, nous tenons une championne : la crème chantilly. En effet, 58% de ceux qui pratiquent le sexe culinaire ont recours à cet aliment. Suivent le champagne (32%), le chocolat (30%) et la pâte à tartiner (25%). Autant de douceurs qui permettent d’ouvrir l’appétit… sexuel !

Photo : Charles Deluvio

Derniers articles

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !
"