Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et accède au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Lorenzo, un OVNI à l’Espace Malraux Mardi 08 Mai 2018

Lorenzo, un OVNI à l’Espace Malraux

Armé de son habituel bob Gameboy Color et de son micro, Lorenzo a mis le feu à l’Espace Malraux le 28 avril. 1100 personnes ont assisté à la performance du jeune rappeur accompagné du poto Rico et toute sa team.

Samedi 28 avril, 19h45. Les portes de l’Espace Malraux s’ouvrent aux fans de l’empereur du sale. Ce soir, la salle affiche complet. L’excitation se fait sentir, et l’impatience avec. Petit à petit, le public se presse devant la scène. Les fans inconditionnels sont facilement reconnaissables : ils arborent le fameux bob blanc, et le sweat à l’effigie du rappeur pour les plus chevronnés.

20h30, la première partie fait son apparition. Le duo varois Uncle Fuckerz monte sur scène, déterminé à ambiancer la salle. Un pari difficile à relever, mais réussi contre toute attente. Les grosses basses de la trap se mélangent aux riffs de guitare électrique pour accompagner des textes souvent humoristiques. Ce croisement finalement harmonieux fonctionne, comme une mise en jambes avant la guerre, la vraie. 

Phénomènes étranges

21h15, la foule est parée au décollage aux côtés de Lorenzo et du poto Rico. Les OVNI débarquent à bord de leur soucoupe volante dans la salle confinée de l’Espace Malraux. La température monte d’un cran. L’empereur du sale fait son entrée en rappant sur le premier titre de son album, Rien à Branler.

« Hé il y a au moins cinquante personnes ici ! » Lorenzo vanne le public, sans pitié, le teste et comprend, finalement, qu’il est bouillant. Le rappeur alterne entre nouveaux sons et titres de son premier album. Pour chaque nouveau morceau, les fans chantent à tue tête et sautent au rythme des refrains les plus entraînants. Le paroxysme de l’euphorie se manifeste aux premières notes du Freestyle du Sale, le son qui a fait connaître le rappeur.

Entre deux titres, Lolo ne sort jamais de son rôle et vanne sans s’arrêter. Un savoureux mélange entre concert et one man show au millième degré. C’est aussi pour ça qu’on aime Lorenzo en concert : son personnage trash improbable divertit. Si on devait résumer cette soirée en une phrase ? On a passé ce genre de concert épicé mamène.

Articles similaires

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !