Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et acc�de au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

L'ornithorynque : WTF mère nature ? Mercredi 08 Mai 2019

L'ornithorynque : WTF mère nature ?

Comme tous les animaux les plus improbables de la planète, l’ornithorynque nous vient d’Australie. A première vue, on pourrait penser que cet animal est tout simplement le croisement comique d’un castor et d’un canard. Et ça se défend. Mais l’Ornithorhynchus anatinus est bien, bien plus déglingo que ça.

Lorsqu’il a été découvert en 1798, les scientifiques ont pensé à un canular de mauvais goût, qui serait l’œuvre d’un taxidermiste aussi talentueux que malicieux. Et on ne peut pas leur en vouloir. Car, voyez-vous, l’ornithorynque est monotrème. C’est-à-dire à la fois mammifère et ovipare : il pond donc des œufs, qu’il allaite par la suite. Cocasse, mais ce n’est pas tout. Car les ornithorynques n’ont pas de mamelons, ce qui, vous en conviendrez, rend l’allaitement problématique. Ainsi, les femelles sécrètent du lait à travers les pores de leur peau, jusqu’à ce que des gouttes ruissellent le long de leur pelage. Les bébés lèchent donc la fourrure de leur mère pour se nourrir, et ce, même s’ils naissent avec des dents, qu’ils perdront au moment de quitter leur nid. Oui, ils ont jugé bon de se débarrasser de leurs chicos, pour se nourrir exclusivement avec leur bec qui, d’ailleurs, est tout mou. Rien à voir avec celui des canards.

Pour chasser les larves et les insectes, qu’ils doivent ingurgiter en masse pour entretenir le gras stocké dans leur queue, ils se déplacent sous l’eau… yeux et oreilles fermés, n’utilisant que leur bec super sensible pour détecter les signaux électriques émis par les muscles des crevettes et autres mouches. Une fois les proies trouvées, il les stocke dans ses bajoues, car bien entendu, l’ornithorynque n’a pas d’estomac. Des poches situées entre ses joues et sa mâchoire sont directement reliées à ses intestins.

Pour couronner le tout, l’ornithorynque est le seul mammifère venimeux du royaume animal. Chez les mâles, des aiguillons situés sur ses pattes arrière au niveau des chevilles, contiennent assez de poison pour tuer un chien ou paralyser partiellement un être humain.

Un bien bel animal, donc, que nous vous invitons à regarder dans ce montage vidéo au rythme entrainant :

Derniers articles

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !
"