Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et accède au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Plongeon de haut vol : il tente de battre le record du monde Lundi 15 Juillet 2019

Plongeon de haut vol : il tente de battre le record du monde

Dans le port de La Ciotat, Lionel Franc envisageait de battre le record du monde de plongeon de haut vol. Un spectacle impressionnant qui a tenu en haleine les nombreux spectateurs venus admirer sa performance.


Tout le monde retient son souffle… sauf le vent. Ce samedi 13 juillet, dans le port de la Ciotat, Lionel Franc prévoit de battre le record du monde de plongeon de haut vol. Un record établi à 36 mètres de hauteur et détenu par… Lionel Franc lui-même. « J’ai envie de me dépasser toujours plus, explique-t-il. Mon objectif, c’est d’aller toujours le plus haut possible. » C’est dans cette optique qu’il avait annoncé vouloir plonger de 38 mètres. Une ambition longtemps restée incertaine à cause des rafales de vent qui ont balayé le port tout au long de la journée. « On verra si c’est possible de tenter le coup… J’espère que le vent va se calmer d’ici le début des plongeons. »

Car Lionel Franc – que ses amis surnomment « l’ange des calanques » – n’était pas le seul à s’élancer dans les airs tête la première. Une série de plongeurs ont introduit le spectacle en sautant d’une vingtaine de mètres. De quoi mettre l’eau à la bouche des spectateurs massés sur le port de La Ciotat. Mais la foule était surtout impatiente de voir Lionel Franc à l’œuvre. Une performance que vous pouvez retrouver dans notre vidéo :

Le mistral aura finalement privé Lionel Franc d'un nouveau record du monde. Devant composer avec des rafales de vent de plus de 60 km/h, le plongeur a préféré ne pas prendre le risque de sauter de 38 mètres de haut. « Je suis resté à 33 mètres car je risquais de ne pas tomber droit, ce qui aurait pu être fatal », expliquera-t-il une fois sorti de l’eau. Pourtant, face aux hourras de la foule, on aurait pu croire que l’objectif était atteint. Un objectif que Lionel Franc annonce d’ores et déjà vouloir réaliser en 2020.

Yohan Cecere

Articles similaires

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !