Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et accède au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Quand les bouteilles en plastique trouvent une seconde vie Mardi 02 Avril 2019

Quand les bouteilles en plastique trouvent une seconde vie

Sarah Benaissa, Isabelle Le Hen et Lisa Carroccia sont étudiantes en Communication et Développement Durable au sein de l'Ecole de Journalisme et de Communication d'Aix-Marseille. Chaque mois, elles nous proposent de découvrir une initiative pour l'environnement à travers leur chronique, L'Aube d'un autre monde :

C'est aux Philippines que nous nous retrouvons cette fois-ci, à l’Aube d’Un Autre Monde. Depuis plus de 13 ans, c’est sur cet archipel asiatique que des volontaires de l’association Liter of Light ont eu une idée -lumineuse- afin d’éclairer les foyers défavorisés.

L’accès à la lumière, un privilège
Dans les pays occidentaux, comme chez toi en France, tu as l’habitude d’avoir de l’éclairage où que tu sois. Dans ta maison ou dans l’espace public, il y a peu de chance que tu te sois retrouvé dans l’obscurité totale une fois la nuit venue. Tu as peut-être même déjà dû entendre tes parents dire « ce n’est pas Versailles ici », tellement tu en profites. Cependant, tout le monde n’a pas cette chance. Près de 1,1 milliard de personnes n’ont toujours pas accès à cette source d’énergie selon les estimations de la Banque Mondiale, cela représente 1/7ème de la population mondiale. Ce n’est pas rien ! Les territoires concernés sont essentiellement situés en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne. En Asie du Sud, l’accès à l’électricité a connu un progrès remarquable : le taux d’accès est passé de 48 % en 1993 à 80 % en 2014. Il subsiste donc encore 20% de foyers sans lumière. Hélas, quand ce n’est pas l’accessibilité à l’électricité qui pose problème, c’est tout simplement son prix. Déjà chère pour la population urbaine, son coût explose dans les zones rurales. C’est aux Philippines, pays fortement touché par ce problème, que des solutions prennent vie.

Les déchets plastiques s’illuminent 
Les bénévoles de l’association Liter of Light se battent depuis 2006 pour apporter la lumière auprès des populations défavorisées. Basée à Manille, capitale des Philippines, l’association à but non lucratif a pour objectif d’apprendre la technique d’illumination par des bouteilles en plastique aux personnes sans accès à la lumière. Ce projet est fertile et s’exporte. En effet, plus de 350 000 bouteilles ont été installées à travers différents pays. D’ailleurs, trois prix leur ont été décernés pour cette innovation, qui a même été reconnue par l’ONU.

Tu te demandes surement : concrètement, comment ça marche ? En fait, c’est assez simple. Tu prends une bouteille en plastique recyclée de 1.5 litre, tu la remplis d’eau et de javel puis tu la colles sur de la tôle d’acier pour qu’elle soit fixée sur le toit de ta maison (ou bien de l’entreprise ou de la rue bénéficiaire). Et voilà, le tour est joué ! Cette petite construction à la MacGyver permet ainsi d’éclairer un foyer durablement et de façon naturelle avec la puissance d’une ampoule de 60 Watts. Comment c’est possible ? Grâce à la réfraction des rayons du soleil, tout simplement.

Mon image

En plus d’éclairer les intérieurs et les rues, ce dispositif permet de recycler les bouteilles en plastiques qui sont, comme tu le sais déjà, des plus polluantes pour la planète et les océans. As-tu entendu parler de la triste nouvelle de ce mois-ci ? Sur les côtes des Philippines, une baleine fut retrouvée morte échouée avec 40 kilos de plastique dans le ventre… Recycler les bouteilles permettra assurément la réduction de ce genre d’incident tragique. Ce projet a désormais fait le tour du monde. Et ce, grâce à des initiatives disséminées dans de nombreux pays du globe, en particulier en Asie, en Amérique du Sud et en Afrique. Parfait exemple d’économie circulaire non ? Et même un peu ironique : avoir besoin de déchets pour vivre mieux !

Articles similaires

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !