Advertisement http://www.magmalemag.com/_habillages.php?id=10
Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et accède au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Robin El Koubi : l'image au bistouri Jeudi 17 Août 2017

Robin El Koubi : l'image au bistouri

Robin El Koubi est né en 1991, à la grande époque d’internet et des jeux vidéo. Il a forgé ses références culturelles et visuelles dans un mélange des genres, entre les bandes dessinées érotiques de Milo Manara et les comédies musicales, des plus déjantées comme Phantom of the Paradise ou le Rocky Horror Pictures Show aux plus classiques : Hair, Grease et Les Demoiselles de Rochefort. Après avoir fait des études de graphisme, il lance le studio Cinqcentquarante à Marseille, où il est à la fois graphiste, designer, directeur artistique, photographe et vidéaste. En tant que photographe, Robin a un sujet de prédilection : les femmes.

Sa démarche consiste à approcher les filles qu’il croise dans son quotidien pour leur proposer de poser, sans jugement. « Le plus important de mon travail se trouve dans la séance photo elle-même, plus que dans le résultat qui en ressort » confie le photographe.
Hebergeur d'image
Lorsque Robin s’est attelé à la couverture de Magma, le dossier central sur les fantasmes érotiques a bien sûr été son point de départ : « Pour moi, le fantasme des temps modernes est très narcissique, et lié aux réseaux : selfies, likes, followers. C’est pour cela que j’ai choisi de me mettre en scène, comme un prince, en cette période d’élection. J’ai ajouté une coiffe asiatique qui rappelle le Kamasutra, et imbriqué 3 corps de femmes autour de moi pour évoquer une orgie ». D’obsessions féminines en quêtes de compositions picturales, ce jeune manipulateur d’image a de beaux jours devant lui.

Vous pouvez d'ailleurs admirer la couverture du MAGMA en question qu'il a conçue en feuilletant le mag en ligne ici
Hebergeur d'image

Articles similaires

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !