Fermer

La newsletter Magma

Votre dose de bonne humeur (contagieuse)
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Corona virus
L'agenda et les jeux concours sont momentanément suspendus ! Profitez de la quarantaine pour relire tous nos numéros, et de notre côté, on continue de vous pondre des news tous les jours. Prenez soin de vous !

Fabrice Avinsac : « Le curling est un vrai sport d'équipe ! » Jeudi 06 Février 2020

Fabrice Avinsac : « Le curling est un vrai sport d'équipe ! »

Il fait partie de ces sports que tout le monde connaît sans vraiment le connaître. Le curling est pourtant une discipline olympique que l’on ne maîtrise qu’avec un entraînement rigoureux et une agilité d’exception. Rencontre avec Fabrice Avinsac, le président du Massilia Curling Club.

Mon image

Comment vous est venue l’idée de créer un club de curling ?
L’idée est née il y a 15 ans, lors d’un repas entre copains. Ce soir-là, mon ami Didier Renaud s’était fixé comme objectif de participer aux JO. On a alors passé en revue toutes les disciplines olympiques, puis on est tombé sur le curling qui avait très peu de licenciés en France. Quelques jours plus tard, on partait en Savoie pour découvrir et pratiquer ce sport auprès du club de Pralognan. C’est là qu’on est tombé amoureux du curling ! En rentrant à Marseille, on a fondé le Massilia Curling Club grâce auquel on s’est de plus en plus professionnalisés. On a finalement remporté le championnat de France des clubs en 2010 et on s’est qualifié pour les pré-sélections olympiques de Sotchi en 2014. Malheureusement, on n’a pas été retenus pour participer aux JO mais on a vraiment caressé notre rêve.

Puisque c’est un sport de précision, peut-on vraiment dire que c’est un sport collectif ?
Oui, c’est un vrai sport d’équipe ! Quand le lanceur envoie sa pierre, les balayeurs la suivent en indiquant la vitesse au skip [le capitaine d’équipe, NDLR]. Avec cette info, le skip indique aux balayeurs quoi faire pour que la trajectoire de la pierre soit corrigée. Tout ça se passe extrêmement vite et il est indispensable d’avoir une grande complicité dans l’équipe pour s’exécuter rapidement et efficacement. Chaque équipe a ses propres codes pour communiquer vite et bien.

Pourquoi y a-t-il des joueurs qui balayent la glace ?
Avant chaque partie, la glace est recouverte de pebble. Il s’agit de gouttelettes d’eau qui, en gelant, vont se transformer en picots minuscules et agrandir la force de freinage de la piste. En frottant la glace avec les balais, on chauffe le pebble qui redevient temporairement liquide, créant ainsi les conditions d’un aquaplaning. La force de freinage est alors réduite et la pierre glisse plus loin. De bons balayeurs peuvent permettre de gagner jusqu’à trois mètres sur la piste.

Quelles sont les valeurs portées par le curling ?
La première règle au curling, c’est le fair-play. Pour cette raison, c’est le seul sport qui est auto-arbitré et où les fautes sont dénoncées par leurs propres auteurs. Il y a d’ailleurs eu une polémique lors des JO de Pyeonchang en 2018. Les États-Unis ont remporté la médaille d’or mais, en demi-finale contre le Japon, un des joueurs américains a poussé avec le pied une des pierres. Les Japonais l’ont vu, tout le stade l’a vu mais puisque les Américains ne se sont pas dénoncés, la partie a continué comme si de rien n’était. Revers de la médaille, ils sont aujourd’hui détestés par leurs pairs et considérés comme des tricheurs.

Quel est le matériel nécessaire pour pratiquer ce sport ?
Il faut d’abord une paire de chaussures un peu particulière. La première est équipée d’une semelle grippante, la seconde d’une semelle glissante qui permet de s’élancer sur la piste pour envoyer sa pierre. Ensuite, il faut des balais en fibre de carbone et une pierre de granit. Le granit utilisé pour fabriquer chacune des pierres provient d’Ailsa Craig, une petite île située au large de l’Ecosse. Enfin, et c’est là que le bât blesse, il faut une piste de jeu. En France, il n’y a pas de réelle volonté de démocratiser ce sport et les infrastructures sont peu nombreuses. C’est pour cette raison qu’il n’y a que 450 licenciés en France contre plus d’un million au Canada. C’est dommage car il y a un vrai potentiel : au terme des séances d’initiation que nous organisons régulièrement avec le club, les gens sont souvent sous le charme !

 

Les règles du curling

Une partie de curling oppose deux équipes de 4 joueurs. Chaque joueur peut lancer 2 pierres. La partie se déroule sur une piste de glace mesurant 42 mètres de long et 5 mètres de large. Elle se décompose en 10 manches (appelées « ends ») au cours desquelles chaque équipe lance au tour par tour une pierre.

L’objectif : terminer le end de telle sorte qu’une des pierres de sa propre équipe soit la plus proche du centre de la cible (appelée « maison »). Si c’est le cas, l’équipe marque un point. En revanche, si aucune pierre ne se trouve sur la cible, le end s’achève sans qu’aucun point ne soit distribué. L’équipe qui a le plus de points au terme des 10 ends a gagné.

"