Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et accède au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

The Clash Mardi 02 Février 2010

Tags associés

The Clash

Vinyl is not dead !!! On assiste aujourd'hui à un véritable « revival » de la galette, avec ses belles pochettes et ses sonorités chaudes. Pour fêter ce retour, on ne pouvait pas passer à côté de la réédition d'un album qui vient de fêter ses 30 ans, « London Calling » de The Clash. Inscrit comme l'un des meilleurs albums rock (punk!!!) de tous les temps, très inspiré musicalement (reggae, ska, rockabilly, Rythm'n'Blues...), « London Calling » est aussi une féroce critique sociale. Militants de la gauche révolutionnaire, les Clash dénoncent dans leurs textes, aussi engagés que drôles (l'humour anglais!!!), la situation sociale de l'Angleterre sous l'ère Thatcher. La pochette de l’album est elle aussi emblématique. Cette photo à été prise lors d'un concert au Palladium (N.Y.C.) en 1979 par la photographe du groupe, Pennie Smith. On y voit Paul Simonon fracassant sa basse exprimant ainsi sa rage devant un public assis, passif, lui qui a pour habitude de voir un public déchainé. La photographe, au premier rang, prend la photo, mais par crainte d'un projectile, elle bouge l'appareil et sait que la photo sera ratée. C’est pourtant ce cliché qui sera choisi pour le deuxième album du groupe « London Calling ». Et on connaît la suite...