Advertisement http://www.magmalemag.com/_habillages.php?id=11
Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et accède au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

#ViolenceJeTeQuitte Lundi 26 Novembre 2018

#ViolenceJeTeQuitte

Samedi 24 novembre, plus de 18 000 personnes ont répondu à l’appel du collectif #NousToutes et sont descendus dans les rues de Paris, Marseille, Lyon... pour manifester contre les violences faites aux femmes. Si la parole se libère et que le sujet fait de plus en plus de bruit, le problème est loin d’être réglé. La journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes est l’occasion de mettre en lumière la campagne menée par les CIDFF (Centres d’Informations sur les Droits des Femmes et des Familles) de la région PACA pour sensibiliser les jeunes aux violences conjugales.

En France, en 2017, ce sont 109 femmes qui ont été tuées par leur conjoints ou un ex, et chaque année c’est près de 220 000 femmes qui subissent des violences conjugales. Pour être en mesure d’agir contre ce fléau, il faut d’abord pouvoir identifier la situation, et donc être informé. La campagne #violencejetequitte vise à expliciter les différents types de violences au sein du couple à travers quatre mini BD illustrées par l’auteure et dessinatrice de La Guerre des Tétons - 3 tomes où elle raconte son combat contre le cancer du sein - Lili Sohn.

Nadia et Enzo – Revenge Porn

Une manière pour votre partenaire ou un ex de se venger et de vous humilier en publiant des photos de vous, des vidéos privées ou des paroles à caractère sexuel sur les réseaux sociaux, sans votre accord. Les conséquences des violences faites en ligne ne sont pas virtuelles mais bel et bien réelles.

Mon image

Camille et Sasha – Violences psychologiques

Les violences au sein du couple peuvent se manifester par des paroles et des comportements qui dégradent vos conditions de vie. Vous pouvez repérer des violences psychologiques si vous n’avez plus le droit de voir votre famille ou vos amis, quand vous faites l’objet de nombreux contrôles (SMS, chats…) ou encore de critiques, de menaces, de dévalorisations…

Mon image

Luna et Ryan – Violences Physiques 

Cela peut arriver dans votre couple si votre partenaire utilise la force physique pour affirmer son pouvoir sur vous en vous faisant peur : par exemple si il ou elle vous pousse, frappe, mord, brûle... Des personnes violentes dans leur couple peuvent paraître « charmantes » et « normales » en société. Les violences sont difficiles à détecter et il est compliqué pour la victime d'en parler car souvent l’auteur des violences rejette sur elle les responsabilités et la culpabilise.

Mon image

Melinda et Timéo – Viol

La loi dit « tout acte de pénétration sexuelle de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violences, contraintes, menaces ou surprise est un viol ». Cela signifie qu’une pénétration non voulue (parce vous n’avez pas donné votre accord ou vous n’avez pas pu le faire) par le sexe, par un doigt ou par un objet dans le vagin, la bouche ou l’anus est un viol. Si vous dormez, ou que vous avez bu de l’alcool ou consommé des substances illicites, personne n’a le droit de vous imposer une relation sexuelle car vous n’êtes pas en capacité de donner votre consentement. C’est un délit sévèrement puni par la loi (plusieurs années de prison et amendes). S’il n’y a pas eu pénétration mais que quelqu’un a touché des parties intimes de votre corps sans votre consentement ou vous a embrassé de force, on ne parle pas de viol mais d’agression sexuelle et c’est également puni par loi.

Mon imageToutes ces situations peuvent faire l’objet d’une condamnation en justice mais pour que ce soit le cas… il faut parler ! Cherchez quelqu’un de confiance (famille, amis, infirmier etc..) à qui vous confier et si vous ne souhaitez pas en parler à vos proches, des numéros spécialisés existent : le 3919 ou le 0800 200 000.

Dans un second temps, il faut saisir les autorités compétentes. Et pour faciliter cette démarche, le gouvernement lance mardi 27 novembre une plateforme en ligne disponible 24h/24 via le site servicepublic.fr. Vous pourrez signaler les violences sexistes et/ou sexuelles que vous avez subit ou dont vous avez été témoin à un gendarme ou un policier formé pour vous accompagner dans votre démarche.

 

Le secret de toute bonne relation : Le Consentement !

Do you want a cup of tea ? Une brillante campagne de sensibilisation anglaise compare le désir d'une relation sexuelle à l'envie de boire une tasse de thé. Une métaphore explicite et efficace du consentement... 

Articles similaires

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !