Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et acc�de au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Corona virus
L'agenda et les jeux concours sont momentanément suspendus ! Profitez de la quarantaine pour relire tous nos numéros, et de notre côté, on continue de vous pondre des news tous les jours. Prenez soin de vous !

On a testé l'ésotérisme : épisode 1/4 Jeudi 19 Mars 2020

On a testé l'ésotérisme : épisode 1/4

Très régulièrement, la rédaction est déchirée par un débat qui semble intarissable. D’un côté, Pauline. Elle lit son horoscope avec assiduité, se fie aux cycles lunaires et reste attentive aux énergies. De l’autre, Léa, sceptique invétérée, toujours prompte à couper court au débat. Pour mettre un point final à cette querelle, elles ont décidé de passer à l’action et de se frotter à l’ésotérisme pour confronter leurs points de vue. Vont-elles être transcendées par ces expériences ?

Deux salles, deux ambiances

Léa, 31 ans
🔮 Prédispositions :
J’ai grandi dans une famille athée et communiste, avec un père scientifique. On m’a expliqué très vite que le Père Noël n’existait pas, que mourir signifiait simplement arrêter d’exister (en précisant que cela n’avait pas la moindre importance à l’échelle de l’humanité) et que les choses ont toujours une explication. Et je suis d’accord avec ça. Je rentre donc dans la catégorie des sceptiques. Je suis une moldue, quoi.

🔮 Antécédents :
Je n’ai jamais eu la moindre attirance pour l’ésotérisme. Je lève systématiquement les yeux au ciel à l’évocation de mots comme « karma », « chakra » ou « énergies astrales ». Il m’arrive cependant de pratiquer la pensée magique dans des moments de désarroi. Ça consiste à mettre en corrélation deux événements qui n’ont aucun lien entre eux. Exemple : si j’attrape les clés dans mon sac à main du premier coup, alors je vais passer une bonne soirée. Mais je n’accorde pas tellement d’importance au résultat. Surtout, ne le dites jamais à mon père.

🔮 Attentes :
Je me lance dans cette expérimentation avec très peu d’illusions. Je pense qu’elle va simplement démontrer que ces pseudosciences répondent au besoin très banal d’être rassuré dans ses choix. Cependant, si le résultat est transcendant, je suis prête à mettre mon scepticisme au placard et à partir prêcher la bonne parole sur les routes de France.

Pauline, 28 ans

🔮 Prédispositions :
« Arrête de siffler tu vas faire pleurer la Sainte-Vierge » est sans aucun doute la phrase que ma grand-mère m·a le plus répétée durant mon enfance. Sans vraiment la comprendre, cette formule avait le chic pour me couper, littéralement, le sifflet. Pieuse, elle m'apprenait qu'il fallait prier Saint Antoine de Padoue pour retrouver une chose égarée, ce qui avait le don d'exaspérer mes parents. Appartenant au milieu médical et très cartésiens. ils ont toujours été plus partisans du pragmatique « ton livre est là où tu /'as laissé ». Baptisée mais sans avoir eu d'éducation religieuse, j'ai grandi tiraillée entre ces deux mondes.

🔮 Antécédents :
Multiples. Il y a tout d'abord l'attrait pour les lieux sacrés. Mais aussi les « bracelets gris-gris » offerts par mes sœurs, qui réalisaient les vœux. Puis, les séances de spiritisme entre copines, à se demander qui (ou quoi) avait fait bouger le verre. Ensuite, les petits rituels comme faire brûler du palo santo pour purifier un lieu ou encore tirer une carte pour obtenir des réponses à certaines questions. Un sacré gloub i-boulga à la sauce New Age

🔮 Attentes :
J'éprouve une certaine appréhension. Au fil du temps, ces croyances et superstitions sont devenues des doudous auxquels il est agréable de s'agripper. Et si tout ça n'était que de la poudre de perlimpinpin ?

Expérience 1
Jeune mariée versus PV

Mon image

Chaque mercredi, une drôle d’ambiance plane sur le bistrot Saint-Jacques, à Marseille. C’est le rendez-vous des curieux, réunis pour se faire tirer les cartes. Nos deux volontaires aussi. Certaines révélations vont-elles bouleverser leur vie ?

🌞 Léa
Je n'avais jamais rencontré de voyante avant ce soir-là. Derrière son paravent (intimité oblige), une dame à l'embonpoint réconfortant m'invite à m'installer avec un large sourire. Les fesses à peine posées sur la chaise, et c'est parti. Je « bats » les cartes et en pose 7 sur la table. Tout va très vite et... les questions fusent ! Vous voyez quelqu'un? Vous conduisez? Vous avez des frères et sœurs ? Vous avez une amie qui n'a pas le moral ?
Alors que les cartes défilent, première prédiction : je vais recevoir un PV. Fast life. Elle me dit que je sors d'une rupture, qu'elle voit de la passion, mais pas d'amour dans ma vie sentimentale ( « C'est déjà ça », commente-t-elle). Elle voit deux prétendants se profiler à l'horizon, entre lesquels je vais devoir faire un choix (bourreau des cœurs, bonjour).
Pour le reste, mon frère a des hauts et des bas. Qui n'en a pas ? Aussi, il va devenir père. Étant donné qu'elle m'avait demandé son âge et sa situation sentimentale, la prévision d'un enfant pour un trentenaire marié ne relève pas exactement de l'exploit. Il a cependant été ravi que je lui apprenne.
Conclusion, il ne va pas se passer grand­ chose dans ma vie, mais je n'ai pas de « vilaines cartes » selon la medium.Vingt euros plus tard, je regagne le comptoir et essaye de me mettre à la place de quelqu'un qui y croit. Sïl est effrayant de ne pas savoir ce que la vie nous réserve, n'est-il pas pire de le savoir? Et que devient le libre arbitre ? Si on nous prédit, par exemple, que notre relation amoureuse est vouée à l'échec dans quelle mesure cela va influer sur notre comportement ? Difficile de ne pas succomber au déterminisme. D'un autre côté, nul besoin d'une voyante pour savoir que les histoires d'amour finissent mal.
Je suis extirpée de ces considérations par une connaissance. installée à la table voisine. Lorsque je confesse être allée consulter la voyante, sa réaction ne se fait pas attendre : « Mais enfin Léa, tu es bête ou quoi ? Ce sont des charlatans ces gens-là ! Je te les tire pour de vrai, moi, les cartes ! » Ah.

🌞 Pauline
Avez-vous déjà fait ce rêve où vous vous retrouvez nu devant l'amphi ? C'est ce sentiment d'exposition totale que je ressens lors d'une consultation de voyance. La première carte s'abat, un frisson parcourt mon dos. La medium plonge ses yeux dans les miens. comme pour sonder mon âme : « C'est une bonne chose que vous ne soyez plus avec votre ancien amoureux. Il était l'ange et le démon et vous avez besoin de quelqu'un qui soit le soleil. En plus, il était radin et le sera toute sa vie. » Cette nouvelle m'arrache un sourire revanchard. Elle tire une 2e lame. Alors que je commence à me détendre, elle lance froidement : « Un membre de votre famille a besoin de vous. Il a eu un accident. Mentalement, cette épreuve lui est difficile à vivre. Faites un effort, appelez-le plus souvent».
L'image d'un de mes proches actuellement alité bondit en même temps qu'un profond sentiment de culpabilité. Apparemment, ce soir, je mérite une leçon de sollicitude. Les cartes et les affirmations s'enchainent : « Votre sœur doit travailler plus, une échéance arrive et pour l'instant ce n'est pas gagné. Votre frère vit une séparation. Vous allez prochainement effectuer un grand voyage qui va vous transformer. » Si le jeu de tarot fait mouche à chaque fois, la voyante me parle plus de mon présent que de mon avenir.
En faisant tintinnabuler ses bracelets, elle me demande de poser une question. Sans réfléchir, je l'interroge sur la potentialité d'une vie maritale. Question qui doit sans doute être son fonds de commerce. Je retiens mon souffle. Et si toute ma vie amoureuse dépendait de sa réponse ? « Vous allez rencontrer quelqu'un. vous fiancer, peut-être même vous marier. Quand vous le verrez, vous saurez que c'est lui », énonce-t-elle laconiquement. Soupir de soulagement. Puis, elle ajoute avec un air facétieux : « Mais vous êtes jeune, et ça ne va pas arriver de suite de suite. » Devant mon expression mitigée, elle conclut en riant : « Arrêtez de vous prendre la tête. tout ira bien dans votre vie. » Curieusement, c'est à cette dernière pensée que je me raccroche. Alors que nous débriefons cette expérience avec mes amies, j'attrape discrètement mon téléphone pour pianoter un SMS à un de mes proches : « Comment tu vas ? On se téléphone demain ? »


Illustrations : Stéphanie Gruet

Update de Léa :
Depuis la fin de ce dossier, j'ai effecivement reçu un PV... Autant dire que ça m'a laissée perplexe : et si c'était vrai ?
D'un autre côté, j'ai de sérieux doutes quant à l'arrivée de ces prétendants en plein confinement... La faute à une pandémie historique, que la voyante n'avait visiblement pas vu venir.

Pour lire la suite de nos aventures :

> L'épisode 2
> L'épisode 3
> L'épisode 4

Derniers articles

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !
"