Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et accède au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Quand les excès de vitesse deviennent écolo Jeudi 11 Juillet 2019

Quand les excès de vitesse deviennent écolo

Sarah Benaissa, Isabelle Le Hen et Lisa Carroccia sont étudiantes en Communication et Développement Durable au sein de l'Ecole de Journalisme et de Communication d'Aix-Marseille. Chaque mois, elles nous proposent de découvrir une initiative pour l'environnement à travers leur chronique, L'Aube d'un autre monde :

Bienvenue à l’Aube d’Un Autre Monde où nous t'embarquons pour la Turquie !  "La Turquie est à la traîne niveau écologie non ? Enfin je crois ?" Pourtant, c’est là-bas qu’est née une invention permettant de créer de l’énergie. C’est vrai que nous avons déjà parlé énergie et véhicule dans cet article, mais après tout, puisque qu’ils représentent tous deux une grande part de ton quotidien, pourquoi ne pas les mixer ?

DeVeci Code

Ah la Turquie ! Les vacances, le soleil... le totalitarisme ? C’est vrai qu’on ne peut pas dire que le gouvernement turc soit vraiment passionné par l’écologie ou le développement durable en général. Peut-être que selon toi, un peuple est à l’image de son gouvernement ? Pourtant, es-tu à l’image du tien ?

Un jeune ingénieur turc, Kerem Deveci, a récemment lancé sa startup, Deveci Tech, pour créer une invention à fonctionnalités écologiques. ENLIL, le fruit de son labeur ainsi que de celui de ses collaborateurs, est un mélange entre panneaux solaires et éoliennes. Cependant... il y a un mais... Ce n’est pas juste un outil permettant de créer de l’énergie en captant les rayons du soleil et les rafales de vents du petit matin. Non, non ! La partie panneau solaire est classique, c’est vrai, mais l’éolienne est particulière : elle sert à capter les vents légers. Assez de suspense : les ingénieurs ont créé une éolienne verticale de 4 mètres de haut pouvant être placée en milieu urbain. Cette petite merveille voit ses hélices bouger au rythme de la circulation. Evidemment, plus tu roules vite, plus le « pot de yaourt » qui te sert de véhicule, fraîchement éraflé à l’arrière, produit du vent. Donc, la prochaine fois que tu te feras arrêter pour excès de vitesse, tu pourras dire que c’était pour l’écologie.

Une œuvre d’art

Istanbul est la 1ère ville à avoir fait le pas et à avoir installé plusieurs ENLIL. Suite à ça, et en seulement quelques mois, cette nouvelle technologie a déjà gagné le prix de la « transition urbaine » de Climate Launchpad en Irlande et le 1er prix de Technologie au concours de Mercedes Benz Turkey Start Up Competition, en 2018. Et on ne peut pas dire que Kerem ait fait les choses à moitié. Même le nom du dispositif mérite du respect car il fait écho à Enlil, un dieu du vent mésopotamien.

En plus, le fait que ce soit une éolienne verticale permet de pouvoir l’installer n’importe où… et elle est silencieuse ! Tu peux donc dire à ta tante, ton ami ou ton grand père qui critique ces installations, que ce n’est pas utile de créer sa pétition contre l’implantation de l’éolienne à côté de chez eux.

En plus de fournir de l’énergie à la ville, ENLIL fournit aussi des informations aux citoyens, grâce à des capteurs. Une application mobile est en projet. Elle permettra de suivre les variations de température et d’humidité mais aussi de découvrir des données sur le vent et la pollution atmosphérique de la propre ville. Que demander de plus ?

La perfection n’existe pas

Bon, c’est bien beau de v[e]nter les mérites de cette éolienne, mais il y a forcément un couac ? Oui c’est vrai, elle ne permet malheureusement pas de produire de l’énergie en grande quantité. Même si l’invention est composée de panneaux solaires et d’une éolienne, elle ne génère que 1 kW par heure, soit l’équivalent d’une micro éolienne. Cela est dû au fait que le trafic routier ne produit pas assez de vent. Peut-être devrions nous laisser tomber la loi des 80 km/h pour passer aux 280km/h ?

C’est un dispositif tout récent, donc forcément pas encore très connu. En revanche, les membres de Devici Tech profitent des différents concours un peu partout dans le monde pour faire découvrir leur petit bijou de la Turquie à l’Irlande, et même prochainement les États-Unis. Et toi, qu’est-ce que tu en en penses ? Serait-ce le début d’une ère technologique-écolo ?

Articles similaires

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !