Magma

Choisis ta région :

Provence
Côte d'Azur
Grand Lyon
Toutes !
Valide et accède au site
Ne plus demander
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Taiwan : quand le tri devient un jeu d'enfant Vendredi 24 Mai 2019

Taiwan : quand le tri devient un jeu d'enfant

Sarah Benaissa, Isabelle Le Hen et Lisa Carroccia sont étudiantes en Communication et Développement Durable au sein de l'Ecole de Journalisme et de Communication d'Aix-Marseille. Chaque mois, elles nous proposent de découvrir une initiative pour l'environnement à travers leur chronique, L'Aube d'un autre monde :

A l’Aube d’un autre monde, nous te souhaitons la bienvenue à Taiwan, pays qui ne marche pas mais court vers le développement durable. Nous t’avons déjà parlé de poubelle dans notre article Quand les pêcheurs espagnols s’improvisent éboueurs de la mer. Aujourd’hui encore on va parler déchets parce qu’après tout… Tu en produis tous les jours.

Taiwan kesako ?

Taiwan se trouve au sud-est de la Chine, et attention ne confond pas avec la Thaïlande où Tata et Tonton sont allés en vacances l’année dernière ! Bon, tu connais surement Taiwan pour le fameux « made in Taiwan ». Ça t’évoque des objets de mauvaise qualité, l’industrie et « des petits chinois qui travaillent dans les usines pour quelques pièces » pas vrai ? Sache que Taiwan ce n’est rien de tout ça, bien au contraire ! Cette île appelée autrefois Formosa par les Portugais, est d’une biodiversité si riche, si verte ! L'île est recouverte de montagnes et de forêts luxuriantes ! Et surtout : c’est un pays très avancé en matière de développement durable, notamment dans le tri des déchets.

Pas le choix, il faut trier !

A la fin des années 90, le gouvernement de Taiwan se ressaisit en prenant conscience du désastre écologique. Il met en place certaines lois qui vont littéralement renverser la situation. Le gouvernement et la population ont pris conscience que, puisque Taiwan est une île, ses ressources sont limitées et les déchets ne peuvent pas y être stockés comme sur le continent. Dans un souci de capacité mais aussi de protection de la nature, le tri et le recyclage ont été rendus impératifs. Et tout le monde s’y met ! Ainsi, en 2016, le taux de déchets recyclés s’élève à 55% pour le pays et 67% pour la capitale, Taipei. 15 catégories de recyclage ont été établies. 

Donc tout le monde fait sa part…

Si tout le monde trie, c’est pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que la population y est encouragée par un levier économique. Lorsque l’on jette ses ordures dites « communes », il faut payer un sac poubelle certifié du gouvernement pour que celui-ci soit accepté par les éboueurs, le prix variant selon sa taille. Par contre, pour tout déchet trié, il n’y a pas besoin de payer. Le choix est donc vite fait pour les taiwanais. Aussi, il se trouve que la population taiwanaise est bien au fait des problématiques environnementales, en particulier chez les jeunes qui sont très engagés.
Dans les rues, toutes les poubelles sont au minimum divisées en deux, une catégorie normale et une catégorie pour le tri. Ces poubelles se retrouvent dans les espaces publics comme les stations de métro, les toilettes, les parcs… Il est étonnant de remarquer aussi que les poubelles sont beaucoup plus rares dans les rues en comparaison avec la France. Et pourtant il est vraiment exceptionnel de trouver des déchets par terre. Les gens sont très respectueux, en effet il est presque impossible que tu te retrouves à marcher sur un chewing-gum ou un caca de chien, parce que oui, tout le monde ramasse les étrons de son chien là-bas.

Du Beethoven pour tes poubelles

A partir de 17h tu pourras entendre « La lettre à Elise », et autres classiques musicaux, retentir dans les rues des villes. C’est le camion benne qui la diffuse lors de son passage. Ainsi, les habitants peuvent venir déposer eux même leurs déchets dans le camion. Cela évite d’engorger les rues avec des ordures et permet de réduire la présence de nuisibles. En ce qui concerne les immeubles et les résidences, le ou la concierge s’occupe de déposer les déchets dans le camion benne. Les résidents peuvent ainsi déposer dans le sous-sol de l’immeuble leurs déchets quand ça leur chante, mais en faisant le tri bien sûr.

Il semble si simple de faire le tri et de respecter les rues et la nature là-bas. Plus de la moitié des 23 millions de taiwanais y arrivent et avec plaisir. Et toi, est-ce que ça te semblerait incroyable de faire la même chose ?

Articles similaires

Tous nos bons plans sont sur facebook, cliquez, likez !