Advertisement http://www.magmalemag.com/_habillages.php?id=21
Fermer

La newsletter Magma

Votre dose de bonne humeur (contagieuse)
Partage et augmente tes chances de gagner !

Titre

Date

Description

* Gagnants désignés par tirage au sort.
** Attention, l'email renseigné sera utilisé pour informer les gagnants du jeu.
Fermer
Fermer

C'est votre établissement ?

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous GRATUITEMENT :

* Champs obligatoires

Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale Bénéficiez d'une visibilité optimale

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Fermer Formascope

Pour modifier vos informations,
identifiez-vous :

Jeudi 09 Avril 2015

Le Transbordeur lève le voile sur sa programmation à venir

Événements Concerts Lyon

Le Transbordeur lève le voile sur sa programmation à venir

Alors que la ville de Lyon vient de renouveler pour cinq ans la délégation de service public à la société Transmission, en place depuis 2010 à la direction du Transbordeur, Cyrille Bonin, son directeur, lève le voile sur ses ambitions et la programmation des cinq ans à venir.

Georges Képénékian, 1er adjoint au maire de Lyon et délégué à la culture l’a assuré le 7 avril dernier : les subventions à la culture seront maintenues et la ville continuera de « soutenir la musique actuelle ». Voilà de quoi rassurer un peu le directeur du Transbordeur, Cyrille Bonin, qui dispose « d’une économie modeste » pour fonctionner. Car le soutien de la ville au Transbo n’est que symbolique : la salle ne reçoit aucune aide financière.

Son directeur entend à l’avenir « intensifier ses relations avec les partenaires privés, accompagner la mutation économique autour du spectacle vivant, moderniser la salle, continuer à soutenir la scène locale et faire de la salle un lieu de création pour les cultures numériques locales ». Autre objectif : continuer à accueillir des artistes d’envergure. « C’est difficile car les tournées se raréfient et nous sommes concurrencés par les festivals et les structures ultra-subventionnées », explique Cyrille Bonin.

Malgré une programmation ambitieuse, il sera difficile pour le directeur de combler les pertes de 400 000 euros enregistrées depuis 2010, dues notamment à des travaux de réaménagement de la salle (nouveau bar, installations extérieures…). En dépit de ces difficultés économiques, le prix des places de concert (19 € en moyenne) n’augmentera pas. Avec en moyenne 180 concerts par saison, et 130 000 spectateurs, la programmation du Transbo se veut résolument tournée vers les musiques actuelles, mêlant artistes locaux émergents, musiques électroniques, hip-hop, rock ou reggae.

Pour les fanas de rap, le Transbordeur accueillera le 1er juin Joey Badass, figure du hip-hop américain, Gradur, ou encore Vald, rappeur de la région parisienne, à l’occasion du festival L’Original.

Autre artiste programmée, plus soul folk pop cette fois : la lyonnaise Joe Bell sera sur scène le 20 mai pour un French Kiss.

Et à ne pas manquer cet été : les Summer sessions avec des artistes émergents, dont Charles X et des drive-in (cinéma en plein air) qui seront organisés sur la scène extérieure du Transbo.

 

Derniers articles :